La météo clémente déboussole la production de fruits et légumes, Fruits et Légumes – Pleinchamp

| Publié par | Catégories : Charlotte, Cirafine, Filière, Revue de Presse

Des fraises périgourdines et des asperges alsaciennes récoltées à Noël, du mimosa en fleurs sur la Côte d’Azur pour la Saint-Sylvestre : l’exceptionnelle douceur des températures de la fin d’année déboussole la nature.

« Voir des fraises à Noël, c’est rare, mais ça arrive », explique Patricia Rebillou, présidente de l’association des producteurs de fraises de Dordogne, où sont produites la grande majorité des « fraises du Périgord », indication géographique protégée (IGP). « Mais la particularité, cette année, c’est que nous avons laissé les tunnels (serres) ouverts, sans aucune protection thermique », précise la productrice installée à Cendrieux, à 30 km de Périgueux. « Même mon beau-père, qui est dans les fraises depuis 1956, n’a jamais vu ça ! »

Ces surprises de Noël sont en fait des fraises d’été – mara des bois, charlotte, cirafines – qui stoppent normalement leur cycle de production mi-novembre « en raison de la baisse de la lumière », explique la fraisicultrice.

« Généralement, il faut bien fermer les installations, mettre des voiles pour protéger, mais il y a moins d’air et le fruit peut pourrir », raconte Mme Rebillou. « Là, on ne fait rien et il y a des fraises à chaque plant »,s’enthousiasme-t-elle, décrivant des fruits « sains » et « gouteux », qu’elle consomme ou distribue à des amis car la période de commercialisation est arrêtée.

Sourced through Scoop.it from: www.pleinchamp.com

Décidément, les caprices de la météo n’en finissent pas de nous surprendre : des Charlotte du Périgord de Noël !

See on Scoop.itLa fraise à l’international