Projet de recherche GoodBerry : une année 2018 fructueuse

| Publié par | Catégories : Revue de Presse

L’année 2018 a été riche pour le projet de recherche GoodBerry, tant au niveau des recherches qu’au niveau de la communication.
Ce projet européen, d’une durée de quatre ans (2016-2020) et dont le Ciref est partenaire, vise à améliorer la stabilité des caractères de haute qualité (arômes, goût, rendement, architecture du plant…) des petits fruits (fraise, framboise et cassis) dans différents environnements (étude des interactions entre variété et environnement, adaptation au changement climatique) et systèmes de culture (sol et hors-sol) au bénéfice des producteurs et consommateurs européens (https://goodberry-eu.eu).

Recherches 2018 au Ciref
Le Ciref a étudié la fraise et la framboise, en culture à Douville. Un très grand nombre de mesures ont été effectuées sur le plant (entrée et sortie de dormance, floraison, stolonnage, dégâts maladie…) et le fruit (qualité du fruit…) tout au long de l’année. Le travail a été si important qu’il a mobilisé notre sélectionneur Philippe Chartier, notre ingénieure Recherche Aurélie Petit, toute l’équipe Fraise de l’INRA de Bordeaux et qu’il a fait l’objet de deux stages Ciref de longue durée. En parallèle, le Ciref a participé aux études génétiques menées par l’INRA sur la fraise : construction des cartes génétiques et détection de zones de chromosomes responsables de caractères d’intérêt.
groupe goodberryEn mars 2018, le Ciref et l’INRA de Bordeaux ont organisé la réunion annuelle d’avancement du projet afin de discuter des expérimentations en cours, de leurs résultats, des éventuels problèmes rencontrés, de planifier les prochaines recherches…

Communication en 2018
En mars, dans le cadre du projet, la formation « Berry School » organisée conjointement par le Ciref et l’INRA de Bordeaux, a été suivie par une vingtaine de partenaires du projet et une quinzaine de doctorants, techniciens et experts impliqués dans les secteurs de la production et de la recherche sur les petits fruits rouges. Au total, neuf pays étaient représentés. Cette seconde édition (1ère formation en mars 2017 en Espagne) a été riche en échanges et partage de connaissances autour des thématiques principales de la génétique, de la physiologie et du contrôle de la qualité du fruit principalement chez le fraisier, le framboisier et le cassis. Le programme de quatre jours était chargé et diversifié : 14 exposés scientifiques et techniques en salle, visite du laboratoire de métabolomique de l’INRA et d’essais du Ciref et d’INVENIO de Douville et de Sainte Livrade-sur-Lot.
En juillet, la deuxième newsletter du projet est parue : https://goodberry-eu.eu/fileadmin/goodberry/downloads/GoodBerry_Newsletter_Issue2_July_2018.pdf.
Enfin, une vidéo de deux minutes destinée au grand public, a été mise en ligne sur internet en août afin de comprendre rapidement la problématique du projet, la stratégie utilisée et ses nombreux apports : https://www.youtube.com/watch?v=x9IdT_XhPSQ&feature=youtu.be