Le CIREF : une implication d’entreprises dans un mode de fonctionnement coopératif pour sélectionner les variétés de demain

| Publié par | Catégories : Revue de Presse

Le CIREF est une association loi 1901. L’Association se compose d’adhérents qui peuvent être toute personne, physique ou morale, impliquée dans l’activité économique des filières fraises françaises et dont le siège de l’entreprise est basé en France. Les adhérents se répartissent en trois collèges : un collège « Producteurs » à titre individuel ou au titre d’une organisation de producteurs, un collège « Entreprises de mise en marché » et un collège « Pépiniéristes non obtenteurs ».

Le Conseil d’Administration dont les membres sont issus des trois collèges valide les cahiers des charges des programmes de sélection et décide des budgets et moyens à mobiliser, tout en veillant à l’équilibre budgétaire. Le Conseil délibère sur le devenir des variétés et leur exploitation. Il se prononce aussi sur les axes de recherche et leurs financements.

Dans le cadre du programme de sélection fraise, le Ciref effectue chaque année un nombre important de croisements ce qui constitue un stock de graines semées l’année suivante. Chaque graine donne un individu unique à observer. Après 3 ans de sélection, seules 10 sélections sont retenues et présentées aux adhérents sous forme de vitrine. Chaque année la sélection fait l’objet d’un créneau donné : les fraises remontantes, les fraises de saison, les fraises de printemps. Les critères de sélection au-delà de la qualité visuelle et gustative sont la résistance aux maladies, la productivité et la conservation.

Les adhérents reçoivent des informations techniques et d’observation des plants et fruits durant cette 4ème année de sélection que constitue la vitrine. Les adhérents sont ensuite amenés à se positionner sur les 10 variétés présentées. Ils deviennent ainsi les vrais acteurs de la sélection des futures variétés destinées au marché français. Les variétés retenues sont réparties en différents consortiums d’évaluation au sein desquels les entreprises engagées coopèrent et mutualisent leurs efforts pour les évaluer.

En effet le concept de consortium d’évaluation permet à ceux qui le souhaitent d’investir des moyens humains et/ou financiers dans l’évaluation de la (ou des) variété(s) retenue(s). Le consortium d’évaluation doit permettre aux parties impliquées de tester collaborativement les variétés dans différentes conditions climatiques et /ou de systèmes de production afin de comprendre plus rapidement la réactivité et l’adaptabilité de la variété.

Si après trois ans d’évaluation la variété démontre un potentiel commercial et technique intéressant, les parties du consortium d’évaluation décideront de former un consortium de développement qui permettra le lancement de la variété. Le nom, l’accessibilité de la variété et ses conditions d’entrée sur le marché seront alors établis par les partenaires qui auront évalué et développé la variété.

Les variétés qui ne sont pas retenues par les adhérents ou par les consortiums d’évaluation peuvent être développées par le Ciref seul.

Le coût de l’adhésion au CIREF comprend le montant d’une l’adhésion annuelle (selon son collège et son chiffre d’affaire et d’une contribution sur le tonnage de fruits produits afin que la contribution soit proportionnelle aux moyens de chacun. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Marie-Laure Bayard au CIREF par email : marie-laure.bayard@ciref.fr ou par téléphone au 06 47 58 09 26.