Deux nouvelles variétés du Ciref à venir.

| Publié par | Catégories : Revue de Presse

« L’innovation variétale au service du goût ! », telle est la ligne directrice de la création variétale au Ciref, pilotée par les producteurs de fraises eux-mêmes. Sous cette devise, nous retrouvons les variétés phares Charlotte, Ciflorette et Cirafine qui ont su trouver leur public auprès des consommateurs français. Mais quelle sera la nouvelle variété à succès du Ciref ? Le goût est-il toujours au centre des préoccupations de la recherche variétale ou n’en est-il qu’une composante?

La variété du Ciref prête à sortir sur le marché, avec 80.000 plants en culture en France en 2016, attend toujours d’être baptisée. Son nom de code : CIR118. C’est une variété de type saison. Très productive (rendement allant de 800g à 1kg par plant), tout à fait polyvalente, tolérante aux maladies et avec un fruit très qualitatif en termes de présentation, brillance et conservation, CIR118 a retenu l’attention de nombreux producteurs. Aussi, « elle est intéressante au niveau stratégique avec un pic de production arrivant juste dans le creux de production de la variété référente sur ce créneau  » explique Guillaume GENESTE, producteur de fraises pour l’OP SCAAFEL à Aiguillon. Côté gustatif, il est toujours difficile de concilier goût et forte productivité dans une même variété. C’est pourquoi, sur le créneau des rondes, où le prix de marché impose un bon niveau de productivité, les performances gustatives sont plus limitées en général que pour les créneaux précoce et remontante. Sur ce créneau, CIR118 se situe  dans le haut du panier, avec une note acidulée qui la caractérise
Dans ce même créneau de saison, une autre variété en fin de cycle de sélection présente des caractéristiques tout à fait complémentaires à CIR118 : très bonnes qualités organoleptiques et commerciales, étalement de la production. CIR121, va séduire les producteurs soucieux de la qualité gustative de leur produit, et capables de la valoriser. Son bon équilibre sucre-acide, ses arômes bien marqués et la grande stabilité qualitative sont autant d’atouts marquant la différence avec les autres variétés de ce créneau. Avec cette variété, le curseur est plutôt orienté vers le qualitatif que vers la productivité. Avec un rendement légèrement inférieur à CIR118 elle présente une qualité gustative bien supérieure à cette dernière. Son rendement étalé, du fait de sa forte capacité à remonter, assure une stabilité de la production d’avril à juin, aussi bien en termes de qualité que de quantité produite par semaine (pas de creux de production marqué). D’un point de vue stratégique, CIR121 permet de lisser la production de l’exploitation, en continuant de produire pendant que les autres variétés marquent un creux. Rustique, et avec peu de besoins en froid (600 à 700h), elle nécessite peu d’intrants.
Dans l’optique de fournir aux producteurs un « mode d’emploi » spécifique à la culture de ses variétés, le Ciref a engagé un important dispositif de suivi et d’optimisation technique en 2016. Cette étape d’optimisation technique, bien que longue, est fondamentale. Pour exemple, Gariguette, pourtant âgée de 40 ans, est la variété au centre de plus de la moitié des essais d’optimisation en France ! Pour CIR118, performante sur les rendements quoi qu’il arrive, l’objectif est de trouver la conduite de ferti-irrigation en production la plus adaptée à l’expression de ses arômes. CIR121, elle, d’un très bon niveau gustatif, mérite une amélioration de son premier pic de production. Un travail sur la conduite du plant en aire d’élevage est en cours pour répondre à cette attente. Ces travaux sont menés sur des surfaces à grande échelle, en partenariat avec nos producteurs référents, nos pépiniéristes et sur les sites expérimentaux d’Invenio. Une filière entière à la recherche du goût !