Identification variétale

Certification des obtentions

Pour l’inscription d’une variété au Catalogue officiel, l’identification variétale est indispensable pour répondre aux exigences de distinction des épreuves de Distinction-Homogénéité-Stabilité (DHS). En effet, chaque nouvelle variété doit être distincte des variétés existantes, homogène et stable dans le temps. L’identification variétale contribue donc au processus de certification des obtentions.

Le projet d’identification variétale a débuté fin 2005. Il est réalisé à l’aide de marqueurs moléculaires et permet d’identifier des variétés à partir de leur ADN. Son but est de compléter les descriptions visuelles (critères de l’Union pour la Protection des Obtentions Végétales) des nouvelles variétés. Les critères visuels sont sensibles au milieu de culture (sol, climat…) et peuvent conduire à des erreurs, contrairement aux marqueurs moléculaires très fiables et précis quelque soit l’environnement.

Protection des plants et fraises

De plus, l’identification variétale par les marqueurs moléculaires est utilisée dans la protection des plants et des fraises. Aujourd’hui, 110 millions de plants certifiés sont produits chaque année en France et il existe plus de 500 variétés de fraisier cultivées dans le monde. Une identification précise et rapide des plants et des fruits est donc essentielle pour protéger les droits des obtenteurs et des acteurs de la filière. L’observation morphologique, base de description du matériel végétal, est actuellement utilisée. Elle est simple et facile à pratiquer. Mais comme dans le cas de l’inscription d’une variété, la description visuelle manque de plus en plus de précision à cause :

  • de la variation importante des caractères observés due à une interaction avec l’environnement ;
  • du manque de caractères discriminants ;
  • du nombre croissant des nouvelles variétés ;
  • de la base génétique utilisée de plus en plus étroite (les variétés se ressemblent de plus en plus).

Grâce aux marqueurs moléculaires, les variétés de fraisiers et de fruits peuvent toutes être distinguées avec exactitude.

Méthode

La technique utilisée pour l’identification variétale par les marqueurs moléculaires est l’ empreinte génétique (Fig. 20). Elle consiste à comparer les profils ADN obtenus par la présence ou non des marqueurs moléculaires (Technique du marquage moléculaire ) constituant ainsi une combinaison de bandes (code-barres), pour deux individus, et de noter leurs différences. Il est possible de distinguer deux variétés proches avec seulement deux marqueurs moléculaires judicieusement choisis. L’empreinte génétique est donc spécifique de la variété.

Empreinte génétique variété de fraise

Fig. 20 – Principe de l’identification variétale par empreinte génétique