Méthodes et outils de sélection

Vignette d'entrée

Semis de graines - fraisiersLe schéma de sélection est simple. Il consiste à croiser entre elles deux variétés qui présentent des aptitudes complémentaires. Chaque graine hybride obtenue est semée (voir photo) et donnera naissance à une plante nouvelle qui sera différente des parents mais aussi des plantes sœurs.

Ces plantes seront mises en conditions de culture et le travail du sélectionneur consistera à trier dans la descendance, qui est donc hétérogène, les individus qui répondent au mieux aux objectifs qu’il s’est fixés. Ensuite les individus ainsi sélectionnés sont multipliés végétativement ce qui permet de conserver leur structure hétérozygote. Sur plusieurs milliers d’hybrides obtenus par croisement au Ciref, nous conservons chaque année de 2 à 5% de ces individus sélectionnés.

Nous leur faisons ensuite subir de nouveaux cycles de sélection pour obtenir au bout de 8 à 10 années de tests, 1 variété commerciale, seule survivante sur les milliers de plantes observées 10 années auparavant. Car le fraisier est une plante qui est en forte interaction avec les conditions environnementales et les performances d’une sélection doivent être contrôlées durant plusieurs années, avec plusieurs types de plants et sous plusieurs modes de conduite.

Nouveaux outils pour accélérer le processus

Pour accélérer ce processus et augmenter sa fiabilité sur des caractères plus ou moins faciles à observer en plein champ, le Ciref investit sur de nouveaux outils grâce à son programme de recherche portant sur la sélection assistée par marqueurs. Ces types de travaux, actuellement en cours, en collaboration avec l’UREF de Villenave d’Ornon, sont déjà utilisés en routine sur d’autres espèces, par certains grands groupes, notamment semenciers, mais les informations concernant leurs résultats sont très rares car ils appartiennent à des domaines très confidentiels.